lundi 27 mars 2017

Entre désert et montagne

Nous repartons du Sahara après notre deuxième tempête de sable.
Après avoir désensablé la tente nous prenons la direction de Rissani
1/2 heure avant le ciel était bleu azur 😳
Au matin nous nous réveillons avec du sable plein les cheveux et nous apprenons que notre remorque est parfaitement étanche à l'eau ...... mais pas au sable 😅
Au moins, nous n'avons pas de problème de voisinage 😂

Arrivée à Rissani, ancienne capitale commreciale du sud marocain ou tout s'achète ou se troque.
D'ailleurs on nous a proposé (très sérieusement !) d'échanger notre fidèle tandem contre un dromadaire 🤣

Visite du mosolé Moulay Ali Cherif

Et de sa mosquée

La-bas, les rôles sont inversés. Les rabatteurs de touristes se font prendre en photo devant notre monture 😄

ou avec nous 😂
Et tous veulent échanger leur vie avec la notre ☺️
Tu m'étonnes, ils en ont ras le bol de raconter toujours la même chose aux touristes.

Mais pour nous Rissani, restera l'Amsterdam du Magreb
La faune étrange dans le désert mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, plutôt diversifiée.


Dés que l'on s'arrête quelque part, nous ne passons pas inaperçu et maintenant il doit y avoir des photos de nous ou du tandem qui traîne un peu partout 
Arrivée à Tinghir, nous commençons à remonter les gorges du Todra dans la grisaille



La route est grandiose 😍





En plus nous sommes seuls sur la route car une personne arrête tous les touristes 5 km plus bas en disant que ce n'est pas la peine de continuer la route et qu'il n'y a plus rien à voir, qu'il vaut mieux s'arrêter dans le restaurant qui se trouve là comme par miracle. Et bien sur la plupart s'exécute 😂


Nous nous arrêtons en haut des gorges à Tamtatouche car la météo annonce de la neige et beaucoup de vent 

Nous en profitons pour visiter ce très joli village Berbère

Il fait vraiment moche, même les moutons se cachent 😁

Le lendemain, la température est glaciale, il y a beaucoup de vent mais le ciel est clair, let's go !!!!
Nous continuons à grimper gentiment

C'est un vrai régal !


Puis la pente s'accentue et oscille entre 10 et 15% avec un très fort vent de face glacial, nous souffrons mais les paysages valent le coup

N'est ce pas !😜

Nous arrivons au sommet du Tizi N'Tirherouzine à 2700m, il n'y a même pas un panneau pour fêter notre victoire, mais la vue est grandiose 😍
Nous ne traînons car ce foutu vent glacial est toujours là😬

Dans la descente nous nous réfugions derrière une bergerie et nous dormons comme des bébés
Nous redescendons vers Agoudal et nous nous engageons pour 50 km de piste.
30 km de montée et 20 km de descente.


Nous nous arrêtons dans une auberge improbable au milieu de nulle part avec une terrasse panoramique.
Nous y dégustons une excellente omelette berbère accompagnée d'un thé. 

Quand le tandem patine, il faut pousser....

Et quand la pente s'accentue, on enclenche le 2ème moteur 😂

La paysage change en permanence


Nous n'avons que l'embarras du choix pour planter la tente

Mais là c'est le grand luxe, avec un green de golf naturel 😍

Mais la nuit fut un peu fraîche....

..... -10°c😱

Nous continuons notre ascension

Et voilà, arrivé au sommet du Tizi N'Ounao à 2920m


L'équilibre n'est jamais monté aussi haut

Et nous non plus, c'est notre plus haut col à vélo

La descente commence gentiment

Avec des vues toujours aussi panoramiques

La montagne prend des couleurs irréelles

Puis la piste devient un vrai toboggan 

avec certain passage vertigineux



Nous arrivons aux gorges du Dadès


La route est parfois au-dessus, parfois au niveau de la rivière 😍


La montagne prend des formes étranges

Dans l'article précèdent nous disions que les gorges du Ziz étaient mythiques en vélo mais il faut croire que le Maroc recelle bien  des trésors car les gorges du Todra et de Dadés sont 😍😍😍  encore plus grandioses et splendides


Sur la route vers Ouarzazate, nous croisons ce couple de cyclotouristes Allemand de 68 ans qui font le tour du Maroc, nous avons encore de beaux jours devant nous 😇
Nous sommes en ce moment à Ouarzazate pour une pause repos, douche, lessive et nous avons eu le plaisir de nous rendre au souk du dimanche. Ce souk restera un grand souvenir on y trouve de tout et nous avons fait le plein de légumes et de fruits frais ici pas besoin d'appellation Bio car tout est produit naturellement et a une saveur incroyable. Mention Spéciale pour les olives et les dattes locales.
Nous reprenons la route demain, nous redescendons dire un petit bonjour au Sahara



2 commentaires:

  1. Quel courage ! Encore bravo pour ce reportage magnifique et cette ascension à 2920 mètres.
    Faites bien attention à vous et attends la suite des aventures avec impatience.
    Tu n'as toujours pas vu de Mercedes !
    Papa

    RépondreSupprimer
  2. Dear Pascale and Christophe
    We were glad to meet you in Morocco! We didn't meet again the next day because at breakfast we decided to continue cycling as the weather was so nice. We will keep following your adventures! Maybe we will meet again somewhere on the road.
    Pedal on!
    Wim and Tine (movingaround.be)

    RépondreSupprimer